Lâcher-prise ENFIN grâce au voyage sonore

“Je sais que je dois lâcher prise, mais je ne sais pas comment faire”,

“Comment fait-on pour lâcher prise?”, “J’essais, mais je n’y arrive pas!”

Ces mots sont souvent énoncer avec désarroi et inquiétude… : on ressent à la fois la conscience de la nécessité (urgente) de lâcher prise, et l’incapacité d’y parvenir.

  1. Il y a urgence à lâcher prise
  2. Lâcher prise, mode d’emploi
  3. Deux clés pour trouver le lâcher prise
  4. Vivre le lâcher prise avec le voyage sonore

1 ) L’URGENCE À LÂCHER PRISE

Les dangers sont réels lorsqu’on “tire trop sur la corde”, ou lorsqu’on “pousse le bouchon (du stress, … ) un peu trop loin” !

Les chiffres des maladies, du burn out et des suicides sont énormes. En général, on préfère éviter ce genre d’expériences. A noter que le stress semblent s’immiscer un peu partout, à tel point que les maladies sont à plus de 90 % liées au stress.

Le lâcher prise n’est donc pas à prendre à la légère !

2 ) LACHER PRISE, MODE D’EMPLOI

Le lâcher prise est à la fois subtil et simple, à comprendre comme à pratiquer, c’est pourquoi il parait si complexe.

La première chose à enregistrer, c’est ce que la lâcher prise n’est pas :

“lâcher prise” N’EST PAS  “se résigner”

“lâcher prise” N’EST PAS “ne rien faire pour sortir du problème”

“lâcher prise” N’EST PAS “laisser tomber”

Voici comment définir le lâcher prise :

“Lâcher prise”, C’EST “lâcher le contrôle (de soi, de la situation, de ses émotions…)”

“Lâcher prise”, C’EST “entrer dans la maîtrise (de soi, de ses émotions…)”

“Lâcher prise”, C’EST “accepter même su je ne suis pas d’accord et agir avec justesse et amour pour soi”

“Lâcher prise”, C’EST “lâcher l’attachement avec le problème”

“Oui, mais qu’est qu’il faut faire? me diriez-vous. Ou devrais-je écrire “Faux faire”, car il ne faut rien faire, si ce n’est faire de la place à l’être :

Il y a davantage à ETRE qu’à FAIRE pour lâcher prise. Il y a davantage à SENTIR qu’à FAIRE pour lâcher prise.

Le chemin du lâcher prise, c’est être avec soi-même, être avec (et non contre) la situation, être à l’écoute de soi, de son corps, de ses émotions, être dans ses sensations, dans ses ressentis, être avec soi.

Grâce au lâcher prise, on redonne la place de “chef” à notre coeur, et le mental reprend son rôle d’exécutant. Savez-vous que votre coeur possède son propre cerveau : environ 40000 neurones !

Et entendez bien ceci : il y a davantage de messages envoyés du coeur vers notre cerveau que du cerveau vers notre coeur. Autrement dit, lorsqu’on lâcher prise (du mental) on écoute son coeur, ses besoins, ses sensations en se respectant davantage.

3 ) DEUX CLÉS POUR TROUVER LE LÂCHER PRISE

  • CHANGER NOTRE RAPPORT AU TEMPS

“Il est urgent de ralentir”. “Il est urgent d’arrêter d’être l’esclave de nos émotions lorsque celles-ci prennent le pouvoir de nos réactions (souvent fondées sur une notion de justice personnelle.) En effet, lorsqu’on va droit dans le mur, il vaut mieux ralentir, pour s’arrêter avant de percuter le mur, ou bien pouvoir passer à côté.  Il est important de reconfigurer notre mode de vie si les résultats émotionnels, physiques et psychiques de notre fonctionnement ne nous conviennent pas. La méditation, la respiration guidée, la cohérence cardiaque, les voyages sonores sont de moyens simples et peu onéreux pour prendre du recul, changer de position et agir avec justesse.

Musique, respiration, voyage sonore nous placent dans un autre rapport au temps :

Adieu le temps linéaire source de regrets, remords et inquiétudes, bonjour l’instant présent, qui comme son nom l’indique est source de cadeaux, de sérénité, de joie et d’innombrables présents.

  • CHANGER NOTRE RAPPORT AU CORPS

Le corps n’est pas juste un véhicule qui nous sert à nous déplacer. Lorsqu’on sait l’écouter, c’est un guide formidable, un ami en qui on peut avoir toute confiance : le corps fait parti de la nature, et à l’image de la nature, il dit toujours l’heure juste, il ne ment pas. Il est donc d’une grande utilité à qui sait l’écouter. Ecouter le mental et cerner ces croyances emprisonnantes, écouter le corps émotionnel et apprendre à “aller avec” en réalisant les blocages limitants, écouter le corps physique, ses mots/maux, sensations et messages importants.

 

 

4) VIVRE LE LACHER PRISE AVEC LE VOYAGE SONORE

Nous appréhendons le monde extérieur avec nos sens de manière déséquilibrée : C’est principalement avec nos yeux que nous prenons contact avec l’extérieur dans une proportion d‘environ 80 %. Nous utilisons l’ouïe à 10 %, et les autres sens se partagent les 10 % restant.

Le voyage sonore va nous placer dans un cocon sonore sécurisé, c’est une sensation proche de celle procurée par une maman qui chante une berceuse à son enfant tenu dans ses bras. 

Un univers inconnu MAIS sécure et agréable ! La découverte de l’inconnu peut réveiller des peurs quelques fois, mais dans ce cadre là, l’inconnu est lié à l’agréable, à l’imaginaire positif, à du renouveau sensoriel.

C’est en cela que le voyage sonore est particulier, il nous replace à 100 % dans l’audition, dans une spatialisation sonore naturelle, vibratoire et agréable comme jamais nous en faisons l’expérience.

Le voyage sonore est au carrefour du bain sonore et du concert vibratoire : composé de parties sonores (bols tibétains, gong, bol en cristal, pyramide en cristal), de parties d’ambiances aux sonorités colorées et chaudes (kalimbas, kigonki, cithare, chant diphonique), de parties dynamisantes rythmiques (tambour) et musicales (accordéon, piano, chant). Le tout créant à la fois le lâcher prise et dynamisation pour une ré-harmonisation complète. Avec le voyage sonore, vous changez votre rapport au temps, au corps, à l’espace, à vos émotions et pensées. 

 

INTÉGRER LE LACHER PRISE GRÂCE AU VOYAGE SONORE, C’EST FACILE, AGRÉABLE ET LIBÉRATEUR.

 

Ce lâcher prise, ce nouvel espace, ces nouvelles sensations, deviendront une référence de bien-être et de sérénité pour vous.

Sons et musiques sont improvisés en lien aux 4 éléments, aux organes, à la saison. Nous sommes re positionné dans le lien avec la Nature. Le son, la vibration, le rythme agissent sur les corps mental, physique et émotionnel, pour libérer l’encombrant et faire circuler les énergies. Le voyage sonore “en soi ” est une expérience magnifique.

Imaginez… vous êtes allongé, les yeux fermés. Lentement, le son et la musique se déplacent autour de vous tout en douceur. Émergent alors différents styles musicaux, différentes gammes, différents rythmes, mélodies, atmosphères et sonorités qui sont en résonance avec vos symphonies intérieures. La voix et les instruments colorent ces ambiances. C’est cela, vous y êtes… Respirer …avec l’accordéon, Résonner …avec les bols tibétains, Se restructurer …avec le tambour, S’harmoniser …avec le chant harmonique. Oui, vous y êtes, vous avez bien raison de faire l’expérience du voyage sonore.

Découvrez les DATES DES PROCHAINS VOYAGES SONORES : https://www.symphonies-interieures.com/actualites

 

 

Vous êtes trop loin de ces voyages sonores? Rassurez-vous il y a aussi le voyage sonore chez soi pour lâcher prise :

 

Envie tout de suite de sons et de musiques ? Vous avez 10 minutes devant vous et vous êtes dans un espace tranquille, sans dérangement possible ?

Alors si vous avez 10 minutes, prenez votre casque, branchez-le, fermez les yeux et faîtes cette expérience dans ce cadre là. C’est maintenant le bon moment.

 

Fêtez-vous! Faites-vous du bien !

Découvrez tous les soins sonores ici

https://www.symphonies-interieures.com/soins-sonores

(Visited 657 times, 1 visits today)