Brian Eno : stratégies obliques pour une créativité illimitée

EN PANNE D’INSPIRATION? BESOIN DE VOUS RELAXER ET DE LÂCHER PRISE ? ENVIE DE PLONGER DANS UN UNIVERS SONORE RASSURANT?

Vous êtes au bon endroit : ouvrez bien grand vos oreilles, vous n’en croirez pas vos yeux!

Né en 1948 en Anglettere, Brian Eno est un artiste prolifique, inspiré et inspirant : il a réalisé/participé/produit plus de 70 albums dans des styles différents…

Il a collaboré avec Daniel Lanois, Robert Fripp, David Bowie (notamment pour la trilogie berlinoise), David Byrne, U2, John Cale, Genesis, Peter Gabriel, Toto, Grace Jones, Slowdive, Coldplay, James Blake et bien d’autres…

Quel est le secret de Brian Eno?

On est en droit de se demander si Brian Eno a un secret pour réaliser autant de projet et avoir autant de créativité : il doit avoir une bonne fée qui veille sur lui ou bien il prend probablement une potion magique avant son petit déjeuner? Brian étant l’anagramme de “brain”, aurait-il un cerveau ultra développé…

Peut-être bien, mais plus sérieusement, c’est surtout sa façon de considérer la vie, la musique, et également les difficultés et obstacles qui lui a permis de créer et de partager tant de choses. Sa clé pour cela est sa façon de pensée. Il a même divulgué son concept de création à travers son jeu de carte ” Stratégies obliques” : un modèle souple et libérateur pour créer, agir et penser autrement.

La façon de pensée détermine une direction d’action. Une façon de pensée d’ouverture et d’accueil permet davantage de créativité et d’expérimentation.

  1. BRIAN ENO, MUSICIEN “NON MUSICIEN”

  2. CRÉATIVITÉ LIBÉRÉE AVEC LES STRATÉGIES OBLIQUES

  3. CRÉATION DE LA MUSIQUE D’AMBIANCE

  4. ECOUTEZ 5 ALBUMS DE BRIAN ENO

1) Brian Eno, musicien “non musicien”

Il se définit lui même comme “non musicien”, comme pour ne pas se figer ou être figé dans une étiquette. Compositeur, arrangeur et producteur britannique, Brian Eno est un explorateur des possibles sonores : du rock aux musiques de film (notamment Dune de David Lynch), en passant par la musique expérimentale et les installations sonores, et  considéré comme le “père spirituel” de la musique d’ambiance. Il est considéré parmi les personnalités les plus influentes et les plus novatrices de la musique populaire.

Passionné du son (installation sonore, texture sonore, ambiance sonore…) et doué d’un concept nouveau de la réalisation, il intègre une procédure aléatoire dans la conception et la réalisation du processus de création. Selon AllMusic, Brian Eno prône une méthodologie de « la théorie sur la pratique, la sérendipité sur la prévoyance et la texture sur l’artisanat »  Dans l’état de création, il met en avant le corps par rapport à la tête, et l’homme par rapport à la machine.

Sa façon de ressentir et de penser résonne dans ses musiques où l’espace/temps musical est spécial, intemporel, où les textures sonores sont profondes et douces.

2) Créativité libérée avec les Stratégies obliques

Brian Eno et le peintre berlinois Peter Schmidt se rencontrent en Allemagne à la fin des années 1960, ils réalisent qu’ils ont tous les deux, chacun dans leur côté, mis au point un système de phrases visant à décadenasser le mental et à libérer l’imaginaire. «The Thoughts Behind Thoughts» de Peter Schmidt, joints aux cartes imaginées par Brian Eno s’assemblent en un jeu de 113 cartes : La première édition date de 1975 : les «Stratégies obliques, plus de cent dilemmes qui en valent la peine».

Pour déverrouiller le blocage mental, pour établir un autre cadre, il suffit de tirer une carte (ou plusieurs) et de mettre en pratique le message dans la situation dans laquelle on est.  Les cartes, adressées principalement aux musiciens, prodiguent des conseils, posent des questions, soumettent une réflexion et obligent ainsi l’esprit à changer de point de vue. Les Stratégies obliques de Brian Eno & Peter Schmidt invitent les musiciens à improviser, créer, composer, selon des instructions précises qui ouvrent un autre plan de créativité. Le travail créatif est réamorcé grâce à une nouvelle piste et une nouvelle instruction, sur lesquelles s’appuyer.

  • Extrait d’interview de Brain Eno, le 5 novembre 1998 au Virgin Megastore des Champs-Elysées.

> Quel est le point de départ des «Stratégies Obliques» ?

Brian Eno : (Brian Eno montre des cartes) Ce sont justement des stratégies obliques. Il y a à peu près cent dix cartes dans le jeu. Une idée est écrite sur chacune des cartes. Chaque idée sert à vous aider à sortir d’une situation de travail délicate. J’ai recours à ce système depuis une trentaine d’années. Je m’étais rendu compte qu’en situation de pression, vous oubliez toujours vos meilleures idées. Et après avoir quitté le studio, vous vous dîtes «Mais pourquoi ne me suis-je pas souvenu de faire ceci ou cela ?». Donc j’ai commencé à établir une liste de ces choses dont je voulais me rappeler.

Vous avez dit récemment que les ordinateurs n’étaient pas assez africains. Pourriez-vous développer cette idée ?

Brian Eno : Les ordinateurs sont le reflet des hommes qui les ont développés. Et les hommes qui les ont développés vivent entièrement dans cette partie de leur corps (il montre sa tête). Donc l’acte physique d’utiliser cet objet (il montre la souris) me dé-goûte. Ca me rend malade de l’utiliser, je pense que c’est une horrible machine. Quand je dis que les ordinateurs ne sont pas assez africains, je veux dire qu’ils n’impliquent aucune partie de notre corps dans un rythme physique, de façon excitante… Vous savez, nous avons ce truc ici qui s’appelle notre corps, qui a mis trois millions d’années pour arriver où il en est aujourd’hui et qui fonctionne vraiment bien. Et maintenant voilà qu’on arrive à cette machine qui n’a que 25 ans derrière elle et qu’on abandonne complètement cet outil-là (en montrant son corps). C’est complètement idiot. Je travaille tout le temps avec des ordinateurs et ça m’insupporte. Je me sens mourir quand je les utilise. Vous savez la raison pour laquelle les gens qui travaillent en permanence sur des ordinateurs pratiquent toujours des sports extrêmes ou bien sont sado-masochistes ? C’est parce qu’ils n’utilisent pas leur corps au quotidien. (rires dans l’assistance) Vous ne saviez pas ça ?

Voici quelques PÉPITES DE CRÉATIVITÉ  qui ouvrent des portes de nouvelles actions, permettant de changer de focus, d’angle de vue, voir même d’appareil photo!

Imaginez piocher au Hasard dans cette liste pour voir laquelle information vous avez besoin maintenant. Beaucoup d’indication sont étonnantes et d’autres paraissent contre productive et illogique… Mais essayez de mettre en pratique dès maintenant certaines STRATÉGIES OBLIQUES POUR CRÉATIVITÉ INFINIE

  • À quoi penses-tu vraiment en ce moment?
  • A-t-on besoin de trous?
  • Abandonne les instruments normaux
  • Abats ton jeu
  • Accentue les défauts
  • Accentue les différences
  • Accentue les répétitions
  • Accepte les conseils
  • Analyse des amas
  • Arrête-toi un moment
  • Assembles certains éléments en un groupe et traite le groupe
  • Auto-indulgence disciplinée
  • C’est tout à fait possible (après tout)
  • Cascades
  • Ce n’est qu’une question de travail
  • Change le rôle des instruments
  • Comment l’aurais-tu fait?
  • Considère des transitions
  • Considère plusieurs façons d’enchaîner
  • Consulte d’autre sources – prometteuses – non-prometteuses
  • Continue

  • Coupe une connection vitale
  • Courage !
  • Court-circuit (prends le chemin le plus court)
  • Dans l’obscurité totale, ou dans une très grande chambre très doucement
  • De quoi les sections sont-elles des sections?
  • Décore, décore
  • Découvre les recettes dont tu te sers et abandonne-les
  • Définis un territoire comme «sûr»et sers-t’en comme d’une ancre
  • Demande aux gens de travailler à l’encontre de leur meilleur jugement
  • Dès que la recherche progressera, quelque chose sera trouvé
  • Detruis – rien- la chose la plus importante
  • Diminue, continue
  • Distorsion temporelle
  • Fais un acte soudain, destructif et imprévisible, incorpore
  • Fais une liste exhaustive de tout ce que tu pourrais faire et fais la dernière chose qui s’y trouve
  • Faut-il changer les mots?
  • Ferme la porte et écoute de l’extérieur
  • Gradations infinitésimales
  • Honore ton erreur comme une intention cachée
  • Humanise quelque chose dénué d’erreur
  • Il ne s’agit pas de construire un mur, mais de faire une brique
  • Imagine ce que tu fais comme une série d’événements sans rapport les uns avec les autres
  • Imagine une chenille en mouvement Intentions – noblesse? – humilité? – crédibilité?
  • Jouissance idiote
  • L’eau
  • L’intonation est-elle correcte?
  • La bande est la musique
  • La chose la plus importante est la chose la plus aisément oubliée
  • La répétition est une forme de changement
  • Le principe d’inconsistance
  • Les bords – fais-en lentement le tour
  • Liste les choses que tu pourrais faire et fais la dernière de cette liste
  • Machinerie (organique)
  • Manque-t-il quelque chose?
  • «Mécanicalise» quelque chose d’idiosyncratique
  • Mets de l’ordre
  • Mets-le la tête en bas
  • N’accentue pas une chose plus qu’une autre
  • N’aie pas peur d’afficher tes talents
  • Ne brise pas le silence
  • Ne change rien et continue avec une consistance immaculée
  • Ne fais rien le plus longtemps possible
  • Ne sois pas effrayé par les choses parce qu’elles sont faciles à faire
  • Ne sois pas effrayé par les clichés
  • Pense à la radio
  • Perdu en territoire inutile
  • Permets-toi un seul soulagement
  • Plus petit dénominateur commun
  • Ponts – à construire – à couper
  • Que ferait ton meilleur ami?
  • Que ne ferais-tu pas?
  • Quelle est la réalité de la situation
  • Quelles erreurs as-tu commises la dernière fois?
  • Quelqu’un en voudrait-il?
  • Questionne l’approche héroique
  • Questionne ton corps
  • Regarde l’ordre dans lequel tu fais les choses
  • Remplis chaque espace
  • Remplis chaque battement par quelque chose
  • Resiste (en apparence) au changement
  • Respire plus profondément
  • Revalorisation (une sensation agréable)
  • Reviens sur tes pas
  • Rien qu’une partie, pas le tout
  • Sois extravagant(e)
  • Sois moins critique plus souvent
  • Sois sale
  • Sors
  • Ferme la porte
  • Soustraction simple
  • Souviens-toi de ces douces soirées
  • Supprime les ambiguïtés et remplace-les par des spécificités
  • Supprime les spécificités et remplace-les par des ambiguïtés
  • Toujours des premiers pas
  • Transforme un élément mélodique en élément rythmique
  • Travaille à un rythme différent
  • Tu es un ingénieur
  • Tu n’as pas à être honteux d’utiliser tes propres idées
  • Tu ne peux faire qu’un point à la fois
  • Un seul élément de chaque espèce
  • Une ligne a deux côtés
  • Utilise des filtres
  • Utilise des gens «non-qualifiés»
  • Utilise moins de notes
  • Utilise une vielle idée
  • Va jusqu’à un extrême, reviens vers plus de confort
  • Vers l’insignifiant

L’une des premières personnes à expérimenter les stratégies obliques n’est autre que David Bowie.

Epaulé par Eno et ses «Stratégies obliques», il sort en deux ans sa trilogie berlinoise (Low, Heroes and Lodger) ainsi que deux albums pour Iggy Pop, Lust For Life et The Idiot !!

3) Naissance de la musique d’ambiance

Les plus grandes inventions sont souvent le fruit d’un heureux imprévu: c’est la sérendipité, chère à Brian Eno. C’est bien elle qui a apporté une nouvelle couleur sonore et relaxante. Quelle histoire :

La naissance de la musique ambient remonte à 1975 : après un accident de voiture, Brain Eno est cloué dans un lit d’hôpital pendant plusieurs jours. Une amie lui rend visite, et lui propose de mettre de la musique et de laisser l’album tourné en quittant la chambre. Mais le volume est trop bas et frustré, Brain Eno ne peut pas aller monter le son. Il pleut dehors, et Brain Eno commence à écouter les notes d’une harpe qui se confondent avec le bruit des gouttes de pluies. C’est finalement une agréable expérience musicale : il se retrouve dans un paysage sonore avec une musique qui s’intègre à l’environnement et qui ne s’impose pas. De là, lui vient “l’idée de composer une musique qui, au lieu de s’imposer dans l’espace sonore, compose un paysage duquel on peut faire partie.”

C’était l’aube de la musique d’ambiance enregistrée…

4 ) Ecoutez 5 magnifiques albums de Brian Eno

Pourquoi seulement 5 ? Il y en a tellement… Sélection purement subjective 🙂

Ces 5 albums sont bien sûr choisi en résonance au blog www.desmusiquespourguerir.com.

Ils offrent 5 chemins musicales d’apaisement distincts et surtout : je les adore, avec une préférence avouée pour Thursday afternoon  (présenté à la fin de la page et dans l’article 7 voyages sonores à vivre chez soi )

Prêt(e) pour explorer d’autres Espaces-temps ?

  • NEW SPACE MUSIC de Brain Eno

Une texture sonore enveloppante, organique et planante

  • GREGORIAN MIX de Brian Eno

Le chant grégorien dans un paysage musical sonore : magnifique cocon sonore

  • DISCRET MUSIC de Brian Eno

Une musique d’ambiance agréable, calme et colorée

 

« La musique d’ambiance ou nouvel âge sans rythme dominant (comme celle de Steven Halpern ou de Brian Eno) allonge notre perception du temps et de l’espace et peut provoquer un état de vigilance détendue. L’effet Mozart, Don Campbell.

  • LUX de Brian Eno

Comme un voyage sonore sur une nappe musicale de vibrations apaisantes, les sons se posent toujours imprévisibles et bienvenus, ramenant à l’instant présent..

  • THURSDAY AFTERNOON de Brian Eno

Une musique délicate de relaxation de l’esprit, installez-vous confortablement pour accueillir cette musique de détente…

 

2 AUTRES MOYENS DE BOOSTER VOTRE CRÉATIVITÉ : 

 

(Visited 936 times, 1 visits today)