Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un “article invité”, élaboré par Laetitia Raibon, naturopathe.

La place de la musique en naturopathie 

La Naturopathie, une pratique holistique

Les personnes qui ne connaissent pas bien la naturopathie ont souvent dans l’idée qu’il s’agit d’une médecine douce qui « soigne avec les plantes ».

« Quelle plante puis-je prendre pour mon problème ? » me demande-t-on souvent en consultation.

Or, si la naturopathie utilise bien les plantes par le biais de la phytothérapie (qui utilise les propriétés des plantes) ou de l’aromathérapie (qui utilise les propriétés des huiles essentielles), elle ne se résume pas à l’usage de ces dernières.

La naturopathie est une discipline holistique qui vise à équilibrer l’organisme par des moyens naturels : équilibre alimentaire, jeûne, hygiène de vie, activité physique, gestion du stress, massages, usage des plantes et des compléments alimentaires …

Parmi les différentes pratiques favorisant l’harmonie du corps et de l’esprit, la musique a toute sa place et je vais vous expliquer comment je l’utilise dans mon exercice de la naturopathie. Mais avant ça, une petite présentation s’impose !

 

Laëtitia Raibon, Naturopathe et Organisatrice de stages de Jeûne dans les Deux-Sèvres

Après avoir travaillé plusieurs années en entreprise dans le domaine des Ressources Humaines, j’ai choisi de me reconvertir et d’exercer une activité qui me passionne : la naturopathie.

Ce virage s’est amorcé lors d’une pause maternité. J’ai eu l’envie de renouer avec la terre et la nature après des années d’études et de salariat passées en ville. Je me suis formée à la naturopathie, je suis partie en stage auprès de François Couplan pour étudier la gastronomie des plantes sauvages et je me suis également formée dans différentes techniques de massage bien-être (massage polynésien, réflexologie plantaire thaïe, massage sonore aux bols tibétains). Parmi ces techniques, le massage sonore aux bols tibétains me tient particulièrement à cœur puisqu’il me permet de faire un pont entre mes premières études (apprentissage du piano et licence en musicologie) et ma reconversion en naturopathie.

Aujourd’hui, je vis en pleine campagne deux-sévrienne avec ma petite famille. Je partage mon temps entre ma vie de maman et mon activité de naturopathe. Je reçois mes clients à mon cabinet accolé à mon domicile à Le Retail au beau milieu de la campagne et depuis peu, j’interviens également à l’Arche du Bien-être de Parthenay. Pour les personnes peu mobiles ou qui sont loin, je me déplace à domicile dans les Deux-Sèvres et je consulte partout en France et en zones francophones grâce à la magie des télécommunications.

A côté des consultations, j’organise tout au long de l’année des stages de Jeûne et Naturopathie chez moi, dans un cadre boisé et bucolique. L’occasion de s’accorder une pause pour prendre soin de soi, se ressourcer et retrouver vitalité et énergie en mettant en œuvre une régénération corporelle et mentale profonde. Au cours de ces stages, je transmets mes connaissances dans les domaines du jeûne, de la naturopathie et de l’hygiène de vie naturelle, afin que chaque séjour soit vécu comme un tremplin vers un nouveau départ.

Vous pouvez en savoir plus sur mes prestations et sur les stages de jeûne que je propose tout au long de l’année sur mon site www.plantetonbonheur.com.

 

La place de la musique dans ma pratique de la naturopathie

Les consultations en naturopathie

  • Le Bilan de vitalité

La première consultation de naturopathie appelée « bilan de vitalité », dure environ 1h30. Il s’agit de collecter un maximum d’informations sur l’état de forme physique et psychologique de la personne dans le but de lui donner des conseils d’hygiène de vie personnalisés à appliquer au quotidien. Entre autres questions abordant l’hygiène alimentaire, les antécédents médicaux ou encore la pratique d’un sport, je demande à mes consultants quels sont leurs loisirs. Ce sujet n’est pas anodin puisqu’il me permet de savoir si la personne parvient à trouver un équilibre entre travail, vie de famille et loisirs, si elle s’octroie du temps pour elle-même.

  • De l’intérêt des activités artistiques

Parmi les loisirs, les activités artistiques comme la peinture, l’écriture ou encore la pratique d’un instrument de musique, sont très bénéfiques. Il m’arrive de les recommander à certaines personnes qui n’arrivent pas à libérer leurs émotions, qui sont sujettes à des passages dépressifs ou qui ont des douleurs physiques dues à une pathologie chronique ou à un traitement. Laisser aller notre créativité stimule et maintient notre mémoire et notre dextérité mais surtout, cela permet de vivre pleinement le moment présent et d’apporter un plaisir immédiat qui efface parfois, ou atténue, la douleur.

  • Les bienfaits de la musique sur la santé et le bien-être

Même si l’on ne joue pas soi-même d’un instrument, le simple fait d’écouter une chanson, une pièce instrumentale ou un opéra, est un formidable moyen d’évasion qui favorise notre bonheur et notre bonne humeur. Elle change parfois la trajectoire de notre journée ! L’écoute d’une musique qui nous plaît permet la libération d’endorphines, des hormones qui favorisent la bonne humeur (les mêmes que celles libérées par la pratique sportive, mais ce n’est pas une raison pour remplacer le sport par la musique :)). Ecouter de la musique aide aussi à garder sa motivation pendant une séance de sport !

L’écoute et la pratique de la musique réduisent le stress et l’anxiété en diminuant notamment le taux de cortisol (l’hormone du stress) dans l’organisme. Moins de cortisol et l’on se sent tout de suite mieux ! Ecouter de la musique produit un effet similaire à la méditation, ce qui aide à mieux gérer le stress. Le docteur Lewis-Hodgson, a mené une étude avec un groupe de 40 femmes volontaires dont on a analysé le cerveau et les signaux corporel tels que les battements du cœurs ou le rythme respiratoire, pendant qu’elles écoutaient de la musique. Il a ensuite publié une liste de chansons intéressantes pour réduire l’anxiété. La chanson Weightless a été cataloguée comme « la plus relaxante du monde » par l’Institution MindLab en 2011 mais il existe bien d’autres chansons pour réduire l’anxiété. Elles ont en commun une composition qui n’a pas de modèle répétitif. Ainsi, le cerveau qui ne peut pas « prédire » le mesure suivante se déconnecte.

Ecoutez “Weightless” : 

Enfin, la musique peut avoir un effet antidouleur. Écouter de la musique permet de soulager ceux qui souffrent de douleur. Un antidouleur efficace et sans effet secondaire ! Stéphane Guétin, musicothérapeute, a mené une étude chez des patients hospitalisés pour fibromyalgie ou lombalgie chronique, dont 90 % consommaient des anxiolytiques de manière quotidienne. Au bout de 2 mois de traitement, la moitié des patients ayant suivi des séances de musicothérapie ont pu se passer de médicaments contre seulement un quart des personnes prises en charge selon la procédure classique. « La musique vient contrecarrer le message douloureux. Elle réduit aussi le stress et l’anxiété, deux émotions qui amplifient la douleur », explique Stéphane Guétin.

La cohérence cardiaque est une méthode douce de relaxation basée sur respiration. Elle permet de diminuer le stress en régulant la fréquence cardiaque. C’est une technique que je conseille fortement aux personnes stressées pour un apaisement quasi immédiat. A plus long terme, cette discipline permet d’améliorer son sommeil, de renforcer son système immunitaire, de diminuer l’hypertension artérielle ou encore d’améliorer sa concentration. La cohérence cardiaque est rendue plus agréable avec les guides auditifs par la musique. Il suffit de fermer les yeux, d’écouter et de respirer en se laissant porter par les sons. De précieux supports que je recommande en consultation.

La musique qui accompagne les massages

La musique aide la personne massée à se plonger dans une bulle de sérénité et d’apaisement. Les sons relaxants permettent de se déconnecter du monde extérieur et de lâcher prise plus facilement en se focalisant uniquement sur son propre espace de détente. Une musique au tempo plus lent améliore et accélère la relaxation du massé tout en aidant le masseur à se concentrer et à trouver une belle connexion. En fonction du type de massage, on peut choisir une musique du monde qui fait voyager et qui plonge la personne massée dans l’ambiance du lieu d’origine du massage. Ce sentiment est aussi renforcé par l’utilisation d’une huile parfumée aux odeurs de la destination pour laquelle on s’envole. C’est ce que je propose souvent lorsque je fais un massage polynésien : une musique douce rappelant les iles, accompagnée d’une huile aux notes de monoï. Mais les gouts, les couleurs et les sons sont propres à chacun. Certaines personnes se détendront en présence de musique classique lorsque d’autres se crisperont et ne profiteront pas du moment de détente. D’où l’utilité d’échanger quelques mots sur les goûts et les préférences de chacun avant de commencer le massage.

Le massage sonore aux bols tibétains

Le massage sonore aux bols chantants tibétains que je pratique est un soin à la fois manuel (massage de la tête et des pieds) et énergétique (les ondes sonores permettent de faire circuler l’énergie vitale et de libérer les nœuds et les blocages). Le son et les vibrations des bols tibétains et de divers instruments sont utilisés pour permettre un lâcher-prise physique et mental et un rééquilibrage global du corps.

En fonctionnement normal, le cerveau émet des ondes Beta. Lorsque l’on médite, il produit des ondes Alpha et Thêta s’il s’agit de méditation profonde. Les scientifiques ont découvert qu’exposées au son des bols, les ondes cérébrales ralentissent et passent en ondes Alpha à Thêta. Une séance de massage aux bols tibétains plonge donc le cerveau dans des ondes de relaxation profonde qui favorisent l’auto-régénération. L’usage des bols amène une profonde détente, un lâcher prise avec impression de flottement, un soulagement des douleurs et tensions physiques par les vibrations, une relance de la circulation sanguine et lymphatique. C’est un moment très agréable pour le massé comme pour le masseur ! 


Le jeûne, un temps de pause

Le jeûne est un moment particulier. Dans ce monde où nos sens, nos têtes et nos corps sont souvent saturés par pléthore d’informations, de saveurs, de sucre, de sel, de bruits, d’images et de pensées, nous pouvons choisir de dire stop. Appuyer sur pause. S’éloigner du stress du quotidien, des repas qui reviennent plusieurs fois par jours et de leur préparation, pour mettre son corps et son âme au repos. Mais ce repos n’est qu’apparence car à l’intérieur, le corps travaille dur pendant le jeûne. Les émonctoires, portes de sortie des toxines, redoublent d’effort. C’est le temps du nettoyage. Les toxines remontent, les tissus malsains ou lésés sont consommés pour nous servir de carburant. Les émotions refoulées ou enfouies sous des couches de grignotage ou anesthésiées par le sucre, peuvent remonter à la surface. Il est temps de prendre conscience de leur présence en nous et de les ressentir. Traverser les émotions aide à trouver un apaisement. De la même façon que le jeûne évacue les déchets physiques, il offre aux émotions une voie de sortie.

Alors quelle est la place de la musique pendant ce temps de pause ? Je dirais que c’est au ressenti de chacun. Ecouter de la musique conviendra à quelques-uns et les aidera à se connecter à certaines émotions tandis que d’autres préfèreront le silence. D’ailleurs, il existe des stage de jeûne et silence ! Dans tous les cas, si un peu de musique peu être agréable, il n’est pas souhaitable de couvrir ses journées de chansons et de musique. Le but est d’accepter ce qui vient de l’intérieur et pour ça, il ne faut pas être branché sur des fréquences externes en permanence.

Au commencement de la musique, la nature

« La Musique est faite des bruits de la nature et des soupirs de l’âme. » écrivait le poète français Henri de Régnier.

La nature est une source d’inspiration pour de nombreux musiciens. Le vent qui souffle dans les branches d’arbres, le chant des oiseaux, le rythme de la pluie battante sur le sol, l’orage qui gronde… La nature est la première musicienne ! De nombreuses œuvres musicales sont nées de l’inspiration des compositeurs par la nature. Citons entre autres Les Quatre Saisons de Vivaldi, La Mer de Debussy ou encore Le rappel des oiseaux de Rameau pour se rendre compte de la fascination qu’elle exerce. Ecouter les sons de la nature est profondément ressourçant.

Alors on peut écouter une chanson, une pièce instrumentale, mais on peut aussi profiter de la musique de la Nature à l’état brut ! S’asseoir sur la mousse près d’un ruisseau pour écouter le bruit de l’eau qui coule, prêter attention aux chant
s des oiseaux le matin au réveil, écouter les vagues se déchaîner un jour de grand vent, se laisser bercer par le son des criquets en s’allongeant dans une prairie de montagne en été… Ces musiques 100% nature nous ressourcent en profondeur. Au contact des éléments naturels, nous nous rechargeons en ions négatifs bénéfiques pour notre santé (contrairement aux ions positifs) : ils améliorent notre humeur, nous rendent moins vulnérables au stress, augmentent notre vitalité, la qualité de notre sommeil et ils oxygènent nos tissus, ce qui nous aide à garder un bon équilibre acido-basique.

Musique composée, lente ou entraînante, sombre ou joyeuse, musique de la nature, bruits, paroles, silence… Tous ces éléments font partie de notre vie. A nous de savoir justement les doser et les marier pour vivre de manière plus harmonieuse. Le rôle du naturopathe est parfois de savoir pointer du doigt un excès ou un manque, afin de rééquilibrer la sonorité de la vie du consultant.

La musique est un moyen naturel que le naturopathe peut utiliser ou conseiller pour se détendre, libérer ses émotions, mieux dormir, apporter de la motivation, réduire le stress, soulager la douleur ou tout simplement favoriser le bonheur.

Laëtitia Raibon, Naturopathe et Organisatrice de stages de Jeûne dans les Deux-Sèvres

www.plantetonbonheur.com

(Visited 167 times, 1 visits today)