Instrument de musique pour les bébés : le mélodica

Instrument de musique pour les bébés : le mélodica

Eveiller son bébé et l'aider à développer son rapport à l'espace et au son d'une façon ludique, est très agréable pour lui, pour soi et pour la relation. Si vous cherchez à être dans l'échange et la découverte avec lui, et que vous vous demandez quel instrument choisir pour ce petit bout de choux, ces quelques lignes vont vous éclairez. 

Le mélodica

Outre les carillons et les hochets, souvent présents dans les chambres des enfants, il existe un instrument intéressant pour les premiers musicaux du bébé: le mélodica. C'est un instrument avec lequel mon jeune garçon et moi avons eu beaucoup de joie, dès ses 1 mois. 

Voici 8 critères importants pour le bébé, auxquels le mélodica correspond :

  1. Un instrument sécurisé (sans risque de blessure)
  2. Un instrument avec un niveau sonore maîtrisé (les oreilles des parents sont aussi importantes que les oreilles du bébé)
  3. Un instrument qui contribue à renforcer la relation parent-enfant dans la complicité et le ludique
  4. Un instrument qui entre en jeu dès le 2ème mois du bébé
  5. Un instrument où l'enfant interagit avec l'instrument et où vous modulez le son. 
  6. Un instrument qui, quelques mois plus tard, permettra à l'enfant de commencer à synchroniser sa respiration avec la musique créé. Il développera la respiration et la dextérité, ainsi que le rapport entre les deux. 
  7. Un instrument facile : les touches sont souples et faciles à jouer, même pour des petits doigts.
  8. Un instrument avec un son agréable : le son est doux et peut durer longtemps.

3 conseils pour bien choisir votre mélodica et s'en servir en tout sécurité :

  • Préférez les mélodicas avec tuyau : vous avez suffisemment d'espace pour souffler et votre enfant pour tapoter les touches du mélodica
  • Soyez attentif à ne pas laisser l'instrument à porter de l'enfant. (Prendre garde au bec et au tuyau)
  • Soyez attentif à la facture de l'instrument, même si je n'ai vu jusqu'à aujourd'hui que des instruments fiables, même ceux qui sont peu onéreux.

On trouve des mélodicas à partir de 20 euros. Pour les bébés, c'est tout à fait parfait.

Je vous souhaite beaucoup de plaisir et de bonheur au cœur des vibrations musicales et des voyages sonores partagés avec votre bébé.


Massages sonores : ressentis et sensations partagés

5 retours d’expérience sur les massage sonores. Un grand M.E.R.C.I pour vos partages!

  1. Voyage sonore : Symphonie des bols
  2. Voyage sonore : Concerto Vibratoire
  3. Voyage sonore : Complice, J.(8 mois de grossesse), T. et leur bébé
  4. Voyage sonore : Complice, M.(7 mois de grossesse), JC et leur bébé
  5. Voyage sonore : Concerto Vibratoire, Mlle Liberté

Soins Sonores

1) Voyage sonore : “Symphonie des bols”

N’étant pas musicienne et appréciant fortement le bien-être que me donne la musique, j’ai décidé de vivre un “soin musical“. Cela m’a apportée une très belle enveloppe de douceur, de vibration, de détente. Anthony veille au bon déroulement de la séance et apporte un très bel accompagnement. Un climat rassurant s’installe, je m’y suis abandonnée… Merci Anthony, merci au pouvoir du son… Je le conseille vivement… Christine

2) Voyage sonore : “Concerto Vibratoire”

Musical notes conception

Massage sonore….

Allongée, les yeux fermés, le corps le plus disponible et détendu possible, je vais vivre cette nouvelle expérience….Ou plutôt ce voyage… Car il s’agit bien là d’un voyage unique, d’une rencontre entre la musique improvisée par Anthony Doux, mon corps physique et mon mental.

Les yeux fermés, je perds un peu mes repères... Arrivent progressivement des sons de différentes couleurs, clochettes, bols tibétains…Je les sens se rapprocher, s’éloigner, tourner autour de moi. Je sens l’air que provoquent les déplacements d’Anthony Doux lorsqu’il dépose les sons dans l’espace, une présence bienveillante et respectueuse de mon état.

Au début une sorte de vertige m’envahie et puis doucement mon corps se repose, accepte et accueille  les vibrations engendrées par la musique. Certains sons viennent plus particulièrement réveiller des émotions, mon corps réagit, une larme, même, coule sur ma joue droite, des images de mon enfance arrivent….Intense mais nullement agressif le voyage continu…

Accordéon, voix, percussion et tambour qui résonnent différemment selon que le son est éloigné ou rapproché de moi et aussi selon la partie de mon corps au dessus de laquelle le son est généré… J‘ai parfois la sensation que tout mon squelette vibre des pieds à la tête. Le tambour au dessus de mon sternum, de mon ventre et entre mes chevilles est très clairement localisable et laisse une sensation d’oxygénation. Mon corps est à la fois lourd et léger… Dernier son qui résonne… Une suspension qui me permet de revenir en douceur, de me poser avant mon retour à la verticalité.

Une fois debout je me sens bien ancrée sur mes appuis, la colonne vertébrale longue et l’esprit serein….

Jeanne (danseuse, Paris)

musique ressert les liens

3) Voyage sonore “Complice”, J.(8 mois de grossesse), T. et leur bébé

Ressenti de la maman.

J’ai commencé mon voyage en Asie, les yeux pleins de rizières aux couleurs vertes gorgées d’eau, aux fleurs blanches et fuschias, puis je me suis retrouvée dans les plaines d’Afrique, le cœur plein de joie et d’allégresse, courant, sautillant dans les herbes hautes, au son rythmé de bois qu’on entrechoque et du soleil éclatant. De là, j’entendis le son puissant d’un bateau prêt à partir, et j’embarquais sur un immense cargo qui filait vers les côtes d’Irlande. J’avais le cœur plein de sentiments passionnés, de brume et d’écume, teinté d’une légère nostalgie. Le bateau avançait sur une mer sombre, quand petit à petit, d’abord loin puis de plus en plus présentes, des notes d’Orient commencèrent à émerger, puis colorièrent tout l’espace sonore, promettant la chaleur et la rumeur d’Alexandrie. Hummm, toutes les couleurs, les sons, les odeurs des mes voyages passés au Maghreb et au Moyen-orient remontèrent, et je glissais le long de ces côtes, le sourire jusqu’aux oreilles. Je fus ainsi déposée sur le sable, dans une douce torpeur, lavée, bercée par le ressac des vagues, comme après un bel échouage. Je ne désirais absolument rien, j’étais là, tellement bien, je savourais cette douce sensation de bien-être, de repos, de douce brise, de soleil et de mer caressante. J’écoutais le vent qui soufflait et j’aurais pu rester ainsi des heures. Puis petit à petit, j’ai senti la présence de T., et j’eu envie de le serrer dans mes bras. Je ne sais de quel pays il arrivait, mais il était maintenant là avec moi, sur cette plage, et enlacés, nous nous retrouvions, bercés tous les deux par la mer qui allait et venait sur nos corps ; j’avais la sensation d’être totalement avec lui, que notre couple était là. Le temps se suspendit. Quand l’appel du large résonna de nouveau. Un autre bateau s’apprêtait à partir, et nous embarquâmes, ensemble cette fois. La mer était immense, parfois calme, parfois impressionnante, avec un vent puissant qui soufflait. Le bateau avançait à vive allure, quand j’eu l’envie de me tourner dans le sens de notre marche, où plutôt il m’a semblé que mon bébé me demandait de me tourner vers le jour. Je me tournais donc vers la lumière, face au vent, la chaleur de Thierry dans mon dos et ses mains sur mon ventre, entourant notre bébé, et ainsi enlacés, nous voguions tous les 3, vers je ne sais quel rivage, un peu effrayée parfois, mais le cœur plein d’une joie sereine et légère. Le bateau fendait la mer, le vent en pleine face, et nous sommes restés ainsi quelques temps, quand des petites cloches commencèrent à perler et tintinnabuler. Je savais qu’elles nous disaient qu’il était temps de rentrer. Alors, déposés délicatement comme après un long voyage, portés par ces petites cloches cristallines, les sons familiers de la ville commencèrent à se distinguer, comme plein d’éclats de soleil qui scintillaient pour nous amener à nous réveiller, doucement…lentement nous revenions là d’où nous étions partis.Tout était absolument calme, identique et en même temps légèrement différent, comme si tout était empreint d’une vie propre.

Sommeil

Nous étions intensément présents, à nous même, à notre couple, à notre bébé, en nous et ensemble, exactement là, ici et maintenant, dans une qualité rare d’éveil, d’acuité et de connexion. Nous étions 3 et ne formions qu’un.

Tout ce qui nous entourait avait une résonnance plus précise, l’immobilité et le mouvement des choses plus visibles, le ciel plus clair, les sons plus distincts et détachés, l’épaisseur du silence plus palpable, comme une toile de fond à ce tableau des milles choses vivantes qui nous entouraient et que je ressentais comme un premier matin. Voilà mon cher Anthony une des plus belles sensations de ce voyage, c’est cette sensation de premier matin, de naissance et d’unité à notre retour.

Aussi je voulais te dire à nouveau merci ! Merci pour cette sensation de premier matin, merci pour cette traversée qui m’a amenée à éprouver trois phases successives, comme trois strates essentielle qui s’ajoutent l’une à l’autre et se superposent ; celle de mon individualité, celle de mon couple, et celle de notre parentalité autour de ce bébé, dans l’attente sereine de sa naissance au monde. Nous étions 3 individus à embarquer, et nous sommes rentrés ensemble, dans une belle unité, autour de notre petit garçon qui tout le long du voyage a été présent, tantôt calme et attentif, tantôt actif remuant aux sons des bols ou des appels du large, ou encore des émotions que nous ressentions à chacune de tes invitations.

Merci pour la bienveillance, la beauté, les odeurs, les images, la caresse de l’eau et la force du vent, les musiques, les sons, les rythmes, la joie, la voix qui transporte, qui émeut, qui étonne, qui surprend, merci pour tout ces chemins que j’ai pu emprunter, pour la confiance qui nous a permis de nous laisser inviter à ouvrir ces portes, entrevoir des trésors, merci pour les bateaux, les ports, les rizières d’Asie et les plaines d’Afrique, merci pour l’amour qui transporte, pour la chaleur en plein mois d’octobre, pour la douceur des départs et des arrivées, merci d’avoir été si attentif à nous, à notre bébé, au confort de notre voyage et à notre bien-être, merci d’avoir été guide et non conducteur, de nous avoir permis de suivre nos chemins tout en étant celui qui invite et qui veille…

Merci pour ce merveilleux voyage, pour ces contrées lointaines et ces belles sensations, sommes répartis absolument axés et unis, en nous même, au sein de notre couple, ensemble, autour et avec notre bébé.

Tu es alchimiste, et même si nous n’étions pas de plomb, nous avons eu la sensation de repartir avec de la poudre d’or.

Merci de ton amitié.

Avec toute la nôtre.

Sincèrement.

J.

« L’amour et la musique peuvent tout, tout hormis «n’être pas» ».  Hélène Grimaud, Variations sauvages.

4) Voyage sonore “Complice”: M.(7 mois de grossesse), JC et leur bébé


Ressenti du papa : Pour ma part la séance a été différente de la précédente durant laquelle j’étais seul ; en essayant de me concentrer sur la petite, j’ai ressenti moins de choses sans pour autant réussir à être en lien avec elle comme je l’espérais. Peut-être attendais-je des réactions physiques plus fortes de sa part. J’ai eu un sentiment d’unité ou plutôt d’union indéniable en revanche durant la séance. Un moment d’introspection également. JC.


Ressenti de la maman :  un voyage à 3 rempli de douceur et de sensations inédites.
Cette expérience a permis de créer un lien inédit avec notre petite fille. Pour ma part une symbiose s’est rapidement installée durant la séance. Lors de ma première grossesse nous avons appris à tisser des liens avec notre bébé grâce à l’haptonomie ; nous avons renouvelé l’expérience pour cette grossesse mais après avoir rencontré Antony nous avons souhaité essayer quelque chose de plus introspectif.  Ce voyage sonore nous a permis de connaitre un monde rempli de douceur, avec une plénitude exceptionnelle. J’ai senti C. réagir énormément au son de certains instruments de musique ainsi qu’à la voix d’Anthony. Ce fut un beau moment de fusion à 3 que nous recommandons aux parents soucieux de créer un lien prénatal. M.

Unknown

 5) Voyage sonore “Concerto Vibratoire”: Mlle Liberté

((Ce partage est publié par Mlle Liberté sur le site de Mlle Liberté, toujours à l’affut de belles expériences…))

MASSAGE SONORE Bien au-delà d’une simple séance de relaxation, le massage sonore vous invite à découvrir une autre part de vous-même.

Si la musique adoucit les mœurs, peut on imaginer qu’elle puisse également apaiser les cœurs, alléger la vie, voire soigner les maux du corps ? Que ce soit en Inde, en Asie ou en Afrique australe, la musique a toujours eu une place prépondérante dans les rites des moines, des gourous ou des chamanes. Depuis les années soixante-dix, la médecine se penche également sur les pouvoirs de la musicothérapie .

Concerto Vibratoire

À l’annonce d’un concerto vibratoire, sorte de massage sensoriel musical à Vincennes, à une station de métro de Paris, je saute donc sur l’occasion pour découvrir cette nouvelle pratique m’attendant avant tout à une belle séance de relaxation. Le rendez-vous est fixé dans un institut de shiatsu, les deux disciplines pouvant être réalisées simultanément notamment pour les femmes enceintes. Le praticien et musicien, Anthony Doux, m’installe sur une table de massage dans une petite cabine douillette et me présente les différents instruments qui me conduiront à la détente. Bols tibétains, carillons, accordina tamboa , tambours et même un accordéon vont m’accompagner dans cet étonnant voyage.

Bien plus qu’un songe

Ting…un petit tintement annonce le départ. Je ferme les yeux. Anthony joue à droite puis à gauche de mon oreille. Ce tintement est comme un appel pour mon cerveau qui semble jouer ainsi dans un espace virtuel, se balançant de chaque côté. Cette présence physique de la musique en moi m’oblige à me concentrer sur l’instant présent. Toute mon attention est captée par le son et je suis très réactive à tout ce que j’entends autour de moi. La première phase débute avec les bols tibétains posés sur la table de massage de chaque côté de mes mollets. Je sens la vibration dans mes muscles comme un doux massage. Cette sonorité particulière me semble hypnotique et je commence un long voyage imaginaire. Me voilà projetée sur le flanc d’une montagne verdoyante, des drapeaux flottent au loin au-dessus d’un monastère tibétain. Les sons émanant de ces étranges récipients deviennent de plus en plus graves. Je suis étonnée par la précision de mon songe éveillé, par la puissance des couleurs de l’habit du moine, jamais une rêverie ne m’a semblé avoir la même intensité dans la précision des images.

Une plongée dans l’inconscient

mandala_eauUn nouveau tintement m’invite à découvrir une nouvelle destination musicale. Tandis qu’Anthony se déplace autour de mon corps, la musique m’amène cette fois à survoler une immense plaine verdoyante. J’entends le chant du chamane. Anthony entame un chant guttural. Et tout d’un coup je me sens projetée dans la pénombre d’une tente de sudation, je pourrais presque sentir la chaleur. J’observe le chamane. Mais rapidement mon esprit s’échappe du tipi suivant le mouvement de la fumée blanche qui s’éloigne dans le ciel rejoignant les nuages. La sensation est puissante. Je sens que la musique touche une partie profonde en moi sans arriver à la définir. J’entends alors une longue respiration. L’accordéon se gonfle lentement et je suis sans difficulté son rythme, ouvrant mes poumons dans une respiration profonde. J’ai l’impression de suivre le reflux des vagues, d’entendre les petits coquillages ramassés par le ressac.

De l’ombre à la lumière

Les tambours se font entendre. Je suis au cœur de l’Afrique dans une chaleur sèche, la terre me semble aride. Leurs battements se font de plus en plus forts autour de moi. Les percussions font vibrer mon ventre d’une manière étonnante. Ce passage me semble presque douloureux dans les sentiments qu’ il dégage. C’est sans doute la partie la plus sombre de mon voyage, qui me tord les boyaux. J’ai l’impression d’être dans un cauchemar. Je ne suis plus dans la lumière, le décor a perdu ses couleurs. Les fortes vibrations ressenties dans mes organes semblent éveiller une douleur profonde, ensevelie au fond de mes entrailles. Anthony reprend son voyage tout autour de mon corps et adoucit mes visions avec la vibration des bols, je me détends. Mon esprit ne vagabonde plus dans des images lointaines, je ne suis plus qu’ un corps soumis à la musique, dans une sensation totale d’être dans le présent. Toute mon attention portée vers la musique et les sensations qu’ elle me procure.

Un bien-être étonnant

Un nouveau tintement comme un signal hypnotique annonce la fin de la séance. Je mets du temps à revenir sur terre. Mon corps est entièrement relaxé, mais la sensation de bien-être va bien au-delà d’une simple séance de relaxation. J’ai l’impression d’avoir été touchée plus profondément, d’avoir remué des émotions, d’avoir participé à un étonnant voyage intérieur. Durant le reste de la journée, je me suis sentie étonnamment légère, un sourire radieux accrochée mes lèvres. En une heure j’ai fais le tour du monde, de mon monde intérieur. La musique a réussi à me toucher émotionnellement à travers mon corps et à m’ouvrir de nouvelles portes de conscience. 

 

Découvrez les différents soins sonores et choisissez votre voyages ici!


Tisser des liens avec son bébé pendant la grossesse: le voyage sonore

“La musique est l’aliment de l’amour”. William Shakespeare.

  1. Retour d’expérience du voyage sonore, J.(8 mois de grossesse), T. et leur bébé
  2. Retour d’expérience du voyage sonore, M.(7 mois de grossesse), JC et leur bébé
  3. Intérêts et but du voyage sonore pendant la grossesse

musique ressert les liens

1) Retour de voyage sonore, J.(8 mois de grossesse), T. et leur bébé

Ressenti de la maman.

J’ai commencé mon voyage en Asie, les yeux pleins de rizières aux couleurs vertes gorgées d’eau, aux fleurs blanches et fuschias, puis je me suis retrouvée dans les plaines d’Afrique, le cœur plein de joie et d’allégresse, courant, sautillant dans les herbes hautes, au son rythmé de bois qu’on entrechoque et du soleil éclatant. De là, j’entendis le son puissant d’un bateau prêt à partir, et j’embarquais sur un immense cargo qui filait vers les côtes d’Irlande. J’avais le cœur plein de sentiments passionnés, de brume et d’écume, teinté d’une légère nostalgie. Le bateau avançait sur une mer sombre, quand petit à petit, d’abord loin puis de plus en plus présentes, des notes d’Orient commencèrent à émerger, puis colorièrent tout l’espace sonore, promettant la chaleur et la rumeur d’Alexandrie. Hummm, toutes les couleurs, les sons, les odeurs des mes voyages passés au Maghreb et au Moyen-orient remontèrent, et je glissais le long de ces côtes, le sourire jusqu’aux oreilles. Je fus ainsi déposée sur le sable, dans une douce torpeur, lavée, bercée par le ressac des vagues, comme après un bel échouage. Je ne désirais absolument rien, j’étais là, tellement bien, je savourais cette douce sensation de bien-être, de repos, de douce brise, de soleil et de mer caressante. J’écoutais le vent qui soufflait et j’aurais pu rester ainsi des heures. Puis petit à petit, j’ai senti la présence de T., et j’eu envie de le serrer dans mes bras. Je ne sais de quel pays il arrivait, mais il était maintenant là avec moi, sur cette plage, et enlacés, nous nous retrouvions, bercés tous les deux par la mer qui allait et venait sur nos corps ; j’avais la sensation d’être totalement avec lui, que notre couple était là. Le temps se suspendit. Quand l’appel du large résonna de nouveau. Un autre bateau s’apprêtait à partir, et nous embarquâmes, ensemble cette fois. La mer était immense, parfois calme, parfois impressionnante, avec un vent puissant qui soufflait. Le bateau avançait à vive allure, quand j’eu l’envie de me tourner dans le sens de notre marche, où plutôt il m’a semblé que mon bébé me demandait de me tourner vers le jour. Je me tournais donc vers la lumière, face au vent, la chaleur de Thierry dans mon dos et ses mains sur mon ventre, entourant notre bébé, et ainsi enlacés, nous voguions tous les 3, vers je ne sais quel rivage, un peu effrayée parfois, mais le cœur plein d’une joie sereine et légère. Le bateau fendait la mer, le vent en pleine face, et nous sommes restés ainsi quelques temps, quand des petites cloches commencèrent à perler et tintinnabuler. Je savais qu’elles nous disaient qu’il était temps de rentrer. Alors, déposés délicatement comme après un long voyage, portés par ces petites cloches cristallines, les sons familiers de la ville commencèrent à se distinguer, comme plein d’éclats de soleil qui scintillaient pour nous amener à nous réveiller, doucement…lentement nous revenions là d’où nous étions partis. Tout était absolument calme, identique et en même temps légèrement différent, comme si tout était empreint d’une vie propre.

Nous étions intensément présents, à nous même, à notre couple, à notre bébé, en nous et ensemble, exactement là, ici et maintenant, dans une qualité rare d’éveil, d’acuité et de connexion. Nous étions 3 et ne formions qu’un.

Tout ce qui nous entourait avait une résonnance plus précise, l’immobilité et le mouvement des choses plus visibles, le ciel plus clair, les sons plus distincts et détachés, l’épaisseur du silence plus palpable, comme une toile de fond à ce tableau des milles choses vivantes qui nous entouraient et que je ressentais comme un premier matin. Voilà mon cher Anthony une des plus belles sensations de ce voyage, c’est cette sensation de premier matin, de naissance et d’unité à notre retour.

Aussi je voulais te dire à nouveau M.E.R.C.I. pour cette sensation de premier matin, pour cette traversée qui m’a amenée à éprouver trois phases successives, comme trois strates essentielle qui s’ajoutent l’une à l’autre et se superposent ; celle de mon individualité, celle de mon couple, et celle de notre parentalité autour de ce bébé, dans l’attente sereine de sa naissance au monde. Nous étions 3 individus à embarquer, et nous sommes rentrés ensemble, dans une belle unité, autour de notre petit garçon qui tout le long du voyage a été présent, tantôt calme et attentif, tantôt actif remuant aux sons des bols ou des appels du large, ou encore des émotions que nous ressentions à chacune de tes invitations.

M.E.R.C.I. pour la bienveillance, la beauté, les odeurs, les images, la caresse de l’eau et la force du vent, les musiques, les sons, les rythmes, la joie, la voix qui transporte, qui émeut, qui étonne, qui surprend, mmmerci pour tout ces chemins que j’ai pu emprunter, pour la confiance qui nous a permis de nous laisser inviter à ouvrir ces portes, entrevoir des trésors, meerci pour les bateaux, les ports, les rizières d’Asie et les plaines d’Afrique, merrci pour l’amour qui transporte, pour la chaleur en plein mois d’octobre, pour la douceur des départs et des arrivées, mercci d’avoir été si attentif à nous, à notre bébé, au confort de notre voyage et à notre bien-être, mercii d’avoir été guide et non conducteur, de nous avoir permis de suivre nos chemins tout en étant celui qui invite et qui veille…

Merciii pour ce merveilleux voyage, pour ces contrées lointaines et ces belles sensations, sommes répartis absolument axés et unis, en nous même, au sein de notre couple, ensemble, autour et avec notre bébé.

Tu es alchimiste, et même si nous n’étions pas de plomb, nous avons eu la sensation de repartir avec de la poudre d’or.

M.E.R.C.I de ton amitié.

Avec toute la nôtre.

Sincèrement.

J.

“L’amour et la musique peuvent tout, tout hormis «n’être pas»”.  Hélène Grimaud, Variations sauvages.


2) Retour de voyage sonore, M.(7 mois de grossesse), 
JC et leur bébé


Ressenti du papa : Pour ma part la séance a été différente de la précédente durant laquelle j’étais seul ; en essayant de me concentrer sur la petite, j’ai ressenti moins de choses sans pour autant réussir à être en lien avec elle comme je l’espérais. Peut-être attendais-je des réactions physiques plus fortes de sa part. J’ai eu un sentiment d’unité ou plutôt d’union indéniable en revanche durant la séance. Un moment d’introspection également. JC.


Ressenti de la maman :  un voyage à 3 rempli de douceur et de sensations inédites.
Cette expérience a permis de créer un lien inédit avec notre petite fille. Pour ma part une symbiose s’est rapidement installée durant la séance. Lors de ma première grossesse nous avons appris à tisser des liens avec notre bébé grâce à l’haptonomie ; nous avons renouvelé l’expérience pour cette grossesse mais après avoir rencontré Antony nous avons souhaité essayer quelque chose de plus introspectif.  
Ce voyage sonore nous a permis de connaitre un monde rempli de douceur, avec une plénitude exceptionnelle. J’ai senti C. réagir énormément au son de certains instruments de musique ainsi qu’à la voix d’Anthony. Ce fut un beau moment de fusion à 3 que nous recommandons aux parents soucieux de créer un lien prénatal. M.

3) Intérêts et but du voyage sonore pendant la grossesse

  • But des voyages sonores pendant la grossesse

Quel événement que la venue d’un enfant! Il va sans dire que c’est une transformation intense, un bouleversement pour tout le monde. Chacun doit trouver sa place et pouvoir accueillir les changements au fur et à mesure…Il existe des soins, des moyens, des techniques (comme par exemple l’haptonomie, que je ne serai que trop vous conseiller) permettant de créer un lien fort, amusant et rassurant pour la mère, le père et le bébé. “Nous étions 3 et ne formions qu’un”. Car il s’agit bien de cela pour le voyage sonore, créer une symbiose, un sentiment d’unité qui permettra par la suite d’être ensemble en confiance pour accueillir les différents événements. Ce sentiment d’unité est vécu dans un contexte de sécurité, d’intense présence, de profonde connexion à soi, de profonde connexion aux autres, de douceur, de “plénitude exceptionnelle”. De plus, l’objectif est également d’amener à ce que les parents   éprouvent à la fois la plénitude dans leur individualité, dans leur couple et dans parentalité autour de leur bébé afin de préparer sereinement la naissance de ce nouvel être. Enfin, le but est aussi de dire “bienvenu” à cette nouvelle âme, avec douceur et vibrations musicales dans un cadre sécurisant.

«Pendant la période de grossesse, le voyage sonore est un des rares soins “bien-être” que le bébé, la maman et le papa peuvent vivre et ressentir en même temps»

  • Quelques bienfaits et intérêts du massage sonore pendant la grossesse

 Un moment où chacun retrouve sa place

 Un moment propice à créer des liens inédits

 Un moment cocooning, un moment d’unité

– Un moment de détente profonde, de présence intense

– Bénéficier de tous les bienfaits thérapeutiques de la musique.

– Un moment de vibrations paisibles partagées à trois!

– Le même soin, les mêmes vibrations, la même harmonie, en même temps, pour tous les trois!!!!

– Un moment de complicité, d’amour et de joie :)

– Pendant la grossesse, le fait de créer un lien fort et rassurant à trois (ou plus…), un lien d’unité, un lien de paix profonde, permet d’envisager la fin de la grossesse, le travail et l’accouchement avec plus de confiance et de sérénité.

Logo SI

Pour avoir une idée de ce que serait un voyage sonore pendant la grossesse…Imaginez un moment de paix profonde partagée…qui resterai un souvenir mémorable pour tous…et qui resterai une référence de moment sécurisant…Le soin sonore « Complices » que je propose est un voyage sonore basé sur le soin sonore “Concerto vibratoire”. Il est adapté au bébé, à la maman, et au papa : les parents sont allongés côte à côte (la maman peut changer de position pour son confort au cours du soin), et je me déplace autour en créant un cocon sonore de vibrations apaisantes avec différents instruments (bols tibétains, carillons, accordéons, cloche, tamboa, accordina, chant, etc) N’attendez pas, c’est maintenant, prenez vos billets pour ce voyage atypique… 

Toutes les informations pour les soins sonores sur le site : http://www.symphonies-interieures.com/


Relaxation par la musique, pour qui?

La relaxation par la musique, à qui s’adresse-t-elle?

La relaxation par la musique est également appelée “massage sonore”, “soin sonore”, ou pour ma part voyage sonore. Il n’y a aucune limite d’âge pour la relaxation musicale, elle est adaptée et adaptable en fonction des besoins et des attentes de chacun.

Elle s’adresse :

– aux personnes souffrant de maladies d’origine psychosomatiques (tétanie, crampes répétées…)

cropped-00bis.jpg

– aux victimes de maladies telles qu’infarctus, accidents cardiovasculaires cérébraux, hypertension, embolies pulmonaires, etc. La relaxation par la musique est, dans ces cas, un excellent outil pour apprendre à être à l’écoute de son corps, de ses rythmes, afin de retrouver un équilibre physique et moral.

cropped-00bis.jpg

– aux femmes enceintes. Dès les premières semaines de grossesse, la relaxation par la musique offre sérénité et confiance. Le “massage sonore” crée un cocon sécurisant pour la maman et le bébé. La relaxation par la musique assure une meilleure oxygénation, une communication privilégiée avec le bébé et combat fatigue et stress.

Voyage sonore Complice

– aux adolescents. La relaxation musicale apprend à mieux canaliser notre énergie et améliore la concentration et les performances. Le fait de gérer facilement stress et tensions est un atout important et facilitant sur le plan  relationnel.

cropped-00bis.jpg

– aux sportifs. Qu’ils soient footballeurs, tennismen, cyclistes, etc., leur corps est souvent mis à l’épreuve. Les sons, en agissant simultanément sur les muscles, les os, les organes, etc., harmonisent, détendent et énergisent en même temps!

cropped-00bis.jpg

– aux sujets tendus, sous pression. La relaxation par la musique est précieuse lorsqu’on a le sentiment d’avoir atteint ses limites de résistance et d’être prêt à “craquer”, autant dans sa vie personnelle (à la suite de chocs émotionnels, par exemple) que dans sa vie professionnelle (surmenage, difficultés relationnelles…)

rire en musique

Vous voulez bénéficier d’une séance de relaxation par la musique sur Paris.

Vous voulez en savoir plus sur les “voyages sonores“.

Vous voulez écouter le reportage réalisé par arte radio.com sur les massages par les sons.

Vous voulez découvrir les différents soins proposés.

Vous voulez découvrir 10 bienfaits de la musique.

Pour recevoir les articles en temps réel, abonnez-vous aux flux rss!


Cinq cadeaux bien-être pour la future maman

Cinq cadeaux bien-être pour la futur maman

5 cadeaux utiles et originaux pour la future maman…le futur papa… et le bébé!

Idée cadeau 1 : Le voyage sonore !

Le voyage sonore est un soin unique, un massage par les sons et la musique, un moment apaisant créé par un l’environnement musical : pour en savoir plus, écoutez le reportage d’arte radio.com sur mes massages sonores.

Voyage sonore Complice

Le massage sonore « complice » est un voyage sonore au cœur des vibrations procurées par différents instruments : respirer avec l’accordéon, résonner avec les bols tibétains, s’harmoniser avec le chant harmonique…Ces sons agissent au niveau physique, mental et relationnel : la maman, plus détendue, ressent davantage son bébé qui gagne en confort et en bien-être. Egalement possible avec le/la partenaire, c’est un partage unique que le bébé, la maman et le papa peuvent vivre et ressentir en même temps, avant l’accouchement, et qui offre à tous une profonde sérénité. Essayez et vous verrez que c’est un des meilleurs moments de la grossesseVoici dix bonnes raisons de choisir ce cadeau : clic!

Voici ici un bon cadeau voyage sonore 🙂

Idée cadeau 2 : le « shiatsu musical », complètement atypique et unique ! C’est un soin réalisé par deux praticiens : la combinaison du toucher du shiatsu et du toucher par les sons, un moment où votre sens de l’ouïe et votre sens du toucher sont sollicités pour vous aider à retrouver un état de paix et d’équilibre intense. Imaginez que parallèlement aux sons qui agissent et qshiatsu musicalui touchent l’être en profondeur en atteignant les os et la structure même, le shiatsu vous harmonise et vous régénère selon l’art ancestral de la médecine traditionnelle chinoise… Ressentez la douceur de cette synergie offerte par ces deux pratiques complémentaires…

Pour cela, rendez vous au centre Joam, un espace détente à Vincennes.

 

Idée cadeau 3 : le cd «  Concerto vibratoire », un voyage sonore pour se détendre en famille à la maison. Respirer avec l’accordéon, s’harmoniser avec le chant harmonique…Concerto VibratoireIdée cadeau 4 : le cd « Chansons pour l’enfant à naître » de Marie Louise Aucher. Idéal pour accueillir le bébé en chansons dans ce nouveau monde.

jaspe rougeIdée cadeau 5 : Un magnifique jaspe rouge. Au delà de la beauté de cette pierre, elle a des bénéfices reconnues depuis longtemps. Le jaspe rouge était réputé pour aider les femmes enceintes à accoucher sans hémorragies aux Moyen-âge. Il est appelé le « Protecteur Suprême ». Le jaspe rouge est efficace durant la grossesse, car il a un effet fortifiant. Il traduit la connexion de l’homme à l’énergie de la terre. Il stimule les organes de la reproduction. Joint au cristal de roche et au magnésium, il aide à soulager les difficultés de digestion.

Voici donc cinq idées cadeaux bien-être pour les futures mamans et papas pendant la période de grossesse. J’espère que vous avez trouvé votre bonheur, à offrir ou à s’offrir…

Si vous avez expérimenté l’un de ces cinq cadeaux ou si vous avez des questions, laissez un commentaire :

 


10 bonnes raisons de chanter pendant la grossesse

Voici 10 bonnes raisons de chanter pendant la grossesse, pour les parents et le bébé.

1) Chanter permet de développer la respiration, utile pour l’accouchement.

2) Le chant permet d’entrer en communication avec l’enfant avant sa naissance.

Par la même occasion, le chant favorise le lien entre parents/enfant.

3) Le chant apaise et rassure le bébé qui peut vivre des moments de stress.

femme enceinte4) Le chant libère des endorphines, et procure un bien-être nécessaire face aux chamboulements du corps et face aux douleurs. (En 1996, on pouvait lire dans un article du  journal of the American Madical Asssociation les résultats d’une étude effectuée au Texas : la moitié des mères enceintes qui écoutèrent de la musique pendant l’accouchement purent se passer d’anesthésie. “La stimulation musicale accroît la production d’endorphines, réduisant ainsi le besoin de médication. En outre, la musique distrait les mères de la douleur et atténue leurs inquiétudes” expliquait un chercheur.)

C’est peut être pour bientôt un soin “Complice” pendant l’accouchement? En attendant, les futurs parents peuvent en bénéficier pendant la grossesse : c’est un instant MA-GI-QUE!

5) Le chant met en mouvement le processus de développement du langage de l’enfant.

6) Le chant est un moyen idéal et puissant de faire passer un message d’amour pendant la grossesse. Les sons et les vibrations transportent les intentions.

7) Le chant offre au papa la possibilité de rentrer en contact avec son enfant, en étant acteur plutôt que spectateur, tout en détendant la maman.

8) Chanter est un moyen de faire connaître le monde extérieur à votre bébé avant même qu’il y soit confronté réellement.

9) Le chant stimule la croissance du cerveau pendant la grossesse.

10) Le chant des parents permet au bébé de développer ses capacités de perceptions et ses attitudes émotives avant sa naissance.

Le chant prénatal

Un livre intéressant à ce sujet (image de la couverture, ci-dessus) : “Le chant prénatal” de Marie-Laure Potel aux éditions Désiris.

Quelles sont vos expériences avec le chant pendant la grossesse? Le bébé réagit-il à vos chansons? Laisser vos commentaires.

Crédits photos : Lefort Johan, Cyril Galline.


Musique, grossesse et accouchement

Le rôle de la musique et du chant pendant la grossesse, l’accouchement et la petite enfance est reconnu depuis l’aube de l’humanité et prouvé aujourd’hui par de multiples études et expériences menées depuis plus de 60 ans dans le monde occidental.

Pour vous mettre en bouche, voici un court métrage de 3’40, très drôle, sur la musique, l’accouchement et…notre société et ses quelques travers…:) Cliquer ici : “Born and Raised

En effet, le bébé dans le ventre de sa mère perçoit et enregistre les sons : voix des parents, musiques, chants…

C’est en France dans les années 1970, que Marie Louise Aucher fait naître “le chant prénatal”. ( A découvrir ce magnifique livre de Marie-Laure Potel : “Le chant prénatal “aux éditions Désiris )

Le chant prénatal

A la même époque le Docteur Tomatis fait également des recherches sur la musique et la perception de celle-ci dans le monde intra utérin. La méthode Tomatis utilise l’accouchement sonique pour refaire vivre l’accouchement afin de libérer des traumatismes, en replongeant la personne dans le bain sonore du fœtus.

Les berceuses et les chants existent dans toutes les civilisations. Certaines cultures se sont intéressées depuis bien longtemps à l’impact du vécu de la future maman sur son bébé :

Par exemple, en Chine, 2000 ans avant Jésus Christ, les femmes enceintes des familles riches devaient avoir un professeur de chant pendant la grossesse, car on avait, à cette époque, déjà observé les effets positifs des vibrations sonores!

Ou encore, en France, en 1553, pour que le futur bébé soit de bonne humeur, une dame de la cour exécutait, tous les matins, un air de musique pendant la grossesse. Résultat positif, car le petit bébé qui devint Henri IV conserva sa jovialité toute sa vie. A noter, nous dit une chronique de l’époque, que sa mère, au moment de l’accouchement, chantait Notre Dame qui du bout du pont, secourez moi à l’heure qu’il est…

On observe facilement les bienfaits du chant prénatal sur le plan mental, physique, émotionnel et relationnel. Alors pourquoi ne pas attendre et accueillir votre bébé en chantant?

Par ailleurs, les soins sonores, véritables bains sonores sont des moments inoubliables de paix et d’amour à s’offrir en même temps à soi et à son bébé… A découvrir : le soin sonore “Complice” pour le bébé, la maman et le papa : un moment de symbiose magnifique!

femme enceinte

Merci de partager ce que le chant, la musique vous apporte ou vous a apporté pendant la grossesse et après : 


Le chant pour les bébés

Le chant pour les bébés…mais pas seulement…

Pour le bébé, le chant est une source de joie, d’apaisement et de structuration.

Pour tous, c’est de la bonne humeur garantie!bébé chat Voici quelques conseils pour agrémenter vos mélodies et développer les perceptions de bébé.

Quoi chanter?

– Des comptines. Ne croyez pas que les comptines enfantines soient anodines. Quelles viennent d’ici ou d’ailleurs, quelles soient d’hier ou d’aujourd’hui, elles sont souvent construites sur un schéma sonore similaire et adéquate.

– Vos chansons préférées. Le bébé sentira le plaisir que vous avez de partager et de chanter ce que vous aimez. Soyez vigilant cependant au message des chansons.

– Des chansons dans différentes langues. Chaque langue possède une plage de fréquence qui lui est propre. Le fait de chanter ou de parler différents langages ouvrent de nouvelles fréquences auditives au bébé. Cela développe ses perceptions auditives et il pourra plus facilement reproduire ces fréquences plus tard.

– Des vocalises. Amusez vous à improviser sur des voyelles, prenez vous pour la Callas.

– Des sons. Essayer les “f”, “v”, les “ch”, “s”, “z” avec des rythmes improvisés. Moments d’humours garantis tout en offrant à l’oreille la liberté de découvrir d’autres fréquences.

– Inventer des comptines. Avec des mots d’amour et des notes d’humours 🙂

Comment? Vous chantez “faux”?

Il n’y a que trop de blocages à ce sujet dans notre société qui nous fait croire qu’il faudrait presque être professionnel ou passer à la télévision pour avoir le droit de chanter…Chers amis, l’amour véhiculé par le chant, et le réconfort apporté autour de soi, offert à son bébé, donnent incontestablement la force de dépasser ce blocage.

 

oiseau du paradis chantant

Quand chanter?

Tout le temps! Adaptez simplement les chants au moment des joies et des pleurs.

Chanter et respirer! Comme dit Bjork : “Chanter, c’est comme honorer l’oxygène.”

Si exceptionnellement vous avez mal à la gorge et que vous ne pouvez pas chanter, référez vous aux deux bonus :

Bonus 1. Partager un moment unique avec son bébé… C’est par là.

Bonus 2. Bercer son bébé par des sons magiques et reposants…C’est ici.

Un moment de joie, de rigolade, d’amour en chanson à partager? C’est ici, juste en dessous.

Crédits photos : Seiho, Airflore.
Un soin pour vous et votre bébé pendant la grossesse?


Quel est le meilleur moment de la grossesse?

Quel est selon vous le meilleur moment de la grossesse? Prenez le temps de réfléchir à cette question en replongeant dans vos souvenirs, dans votre imaginaire ou dans votre situation…

Quel événement que la venue d’un enfant!

Il va sans dire que c’est une transformation intense, un bouleversement pour tout le monde : la mère, le bébé, le père. Chacun doit trouver sa place, accueillir les changements au fur et à mesure, s’adapter, s’accompagner…Chacun a besoin de se sentir sécurisé, confiant, pendant la période de grossesse. Et c’est paradoxalement, un moment où ressurgissent certaines angoisses, certaines inquiétudes, certains doutes.

Il est donc particulièrement important pour tous d’évoluer dans une atmosphère saine et sereine.

femmes enceintes

Il existe des moyens, des techniques (comme par exemple l’haptonomie, que je ne serai que trop vous conseiller) permettant de créer un lien fort, amusant et rassurant pour la mère, le père et le bébé.

Maintenant, imaginez un moment de paix profonde partagée…qui resterai un souvenir mémorable pour tous…et qui resterai une référence de moment sécurisant…

On vit ce genre de moments bienheureux avec le soin sonore…

Le soin sonore “Complices” que je propose est un voyage sonore basé sur le soin sonore”Concerto vibratoire” et adapté au bébé, à la maman, et au papa : vous êtes allongé côte à côte (la maman peut changer de position pour son confort au cours du soin), et je me déplace autour de vous en créant un cocon sonore avec différents instruments (bols tibétains, carillons, accordéons…)

Voici deux liens pour plus de détails : “voyage sonore”“soin Complices”.

Quelques bienfaits et avantages du massage sonore : “soin Complices”

Un moment cocooning

– Un moment de détente profonde

– Bénéficier de tous les bienfaits thérapeutiques de la musique.

– Un moment de bien-être paisible partagé à trois!!

Le même soin, les mêmes vibrations, la même harmonie, en même temps, pour tous les trois!!!!

– Un moment de complicité, d’amour et de joie 🙂

– Le fait de créer un lien rassurant à trois (ou plus…) pendant la grossesse permet d’envisager la fin de la grossesse, le travail et l’accouchement avec plus de confiance et de sérénité.

“Le voyage sonore est un des rares soins que le bébé, la maman et le papa peuvent vivre et ressentir en même temps avant l’accouchement et qui apporte à tous un vrai bien-être”

N’est-ce pas un des plus beaux moments de la grossesse?

Merci de partager vos commentaires et vos idées

Crédits photos dans l’ordre : Raphael Goetter, Lefort Johan, Laurence Vagner, Cyril Galline.