1. L’importance de retrouver la confiance en soimotivation
  2. La véritable confiance en soi
  3. 7 astuces pour développer la confiance en soi pour être maître de sa vie
  4. Retrouver la confiance par la musique : le son de la pensée positive
  1. L’importance de retrouver la confiance en soi

les singes de la sagesse par josephsardin

Comme sur l’image des trois singes, le manque de confiance en soi nous empêchent d’entendre clairement, de nous exprimer et de voir avec lucidité. Etre confiant permet de garder le cap sur son chemin, sur son but, sur l’instant. Etre confiant rend autonome et libre tout en étant dans l’échange. Retrouver la confiance est se placer en responsable et maître de sa vie.

2. La véritable confiance en soi

Il est capital de différencier « Avoir et se faire confiance » et « Etre confiant »

Avoir ou se faire confiance se situe sur le plan de Avoir et du Faire, en fonction des résultats obtenus suite à nos comportements. (face à soi même et face aux autres)

Une personne « qui se fait confiance ou qui a confiance en elle » se juge et se valorise en fonction des résultats obtenus. Cela amène la nécessité de toujours agir pour « conserver » ou amplifier la confiance.   L’écueil de ce processus est une incertitude latente et une obligation à toujours prouver à soi ou aux autres…

« LA VERITABLE CONFIANCE EN SOI » est au niveau de l’Etre, c’est une attitude intérieure, un état intérieur.

croire en soi

Une personne « qui est confiante » vit des expériences qu’elle estime nécessaire à son plein épanouissement sans se juger. Elle n’hésite pas à revivre les expériences même si elle n’avait pas obtenu les résultats espérés. C’est une personne qui se sert de ce qu’elle vit et de ce qui lui arrive pour apprendre et poursuivre son chemin et son évolution.

Rien n’est figé dans la vie et la confiance en soi s’apprend par la conscience, la validation et le passage à l’action. La confiance en soi passe par la conscience et l’acceptation de ses qualités, de ses défauts, de ses compétences.

Confiance

3) 7 astuces pour développer la confiance en soi pour être maître de sa vie

  • Se demander le matin en commençant la journée : » Qu’est ce que je veux aujourd’hui? » … Plus précisément : premièrement, qu’est ce que je veux être ou comment je veux me sentir; Ensuite, qu’est ce que je vais faire pour cela, et qu’est ce que je vais avoir grâce à cela.
  • « Commencer par le rêve » : prenez quelques instants pour sentir tout cela en vous comme si vous l’aviez déjà! Cela vous donnera de l’énergie pour agir, ainsi que davantage de plaisir et de joie car vous aurez ancré en vous la sensation de l’objectif atteint.
  • Être humble et tolérant avec soi même : Demander de l’aide pour accomplir telle ou telle tache qui nous sont difficiles.
  • Garder l’objectif de ce que je veux être : placer à différents endroits des images, citations, etc, de ce que vous voulez, de ce que vous désirez le plus, pour imprégner votre mental.
  • Faire la liste de vos qualités, de vos capacités, de vos talents, et engagez-vous à les utiliser de pus en plus.
  • Se féliciter, se valider : prendre le temps de s’arrêter et de se dire « BRAVO, JE SUIS FIER DE MOI ». Voir les moments où vous avez eu confiance en vous plutôt que de voir uniquement les fois où vous manquez de confiance. Mettre le projecteur sur les pas parcourus dans la confiance!
  • Oser se révéler, oser se confier : avouer et partager vos peurs, vos faiblesses, vos forces, vos succès, vos besoins, vos envies, vos aspirations, vos blocages. Oser vous montrer humain (imparfait dans la perfection)!

4) Retrouver la confiance par la musique : le son de la pensée positive

don-campbell-l-effet-mozart-le-bienfaits-de-la-musique-sur-le-corps-et-l-esprit-Je partage ici un extrait du magnifique livre de Don Campbell : « l’Effet Mozart, les bienfaits de la musique sur le corps et l’esprit ». Dans son livre, p. 228, Don Campbell raconte une histoire d’une personne qui malgré le fait que sa vie était « normale » était en proie à l’anxiété et à la dépression chronique :

« Les sons et la musique peuvent rehausser un lieu de travail aussi bien qu’une classe. Bernard, un homme d’affaires prospère de 47 ans ayant fait un mariage heureux et menant une vie familiale prenante, n’en était pas moins affligé de manière chronique par l’anxiété et la dépression. au fil des ans, il avant lu tous les ouvrages sur la pensée positive et essayé d’innombrables affirmations positives et stratégies de motivation. En pure perte. (…) Plus son entreprise prenait de l’expansion, plus il se sentait abattu. 

Un jour, qu’il revenait de son travail en voiture, il m’entendait donner une interview à la radio. J’expliquais que l’on peut utiliser les sons avec succès dans le traitement des difficultés d’apprentissage et de la dépression, et que l’on peut apprendre à utiliser sa propre voix pour mieux fonctionner à la maison et au bureau. Il acheta un de mes livres et des cassettes mais n’eut pas la patience de faire du toning ou de fredonner. 

Environ six mois plus tard, toujours en quête d’une solution, Bernard tomba sur une cassette dans laquelle Art Ulene, commentateur à la télévision, expliquait comment surmonter la dépression. La clé, soulignait Ulene, était de bouger : agissez d’abord, le bien-être viendra ensuite. Selon lui, l’exercice physique est crucial parce qu’il stimule la production d’endorphines dans le cerveau, des hormones connues pour créer une sensation d’euphorie et atténuer la douleur. Ulene suggérait de marcher sur place durant 20 minutes sur une musique de John Philip Sousa – tout en balançant vigoureusement les bras et en faisant circuler sa sève créative. (…)

Bernard suivit à contrcoeur les recommandations d’Ulene. ll sortit du placard un appareil Nordic Track qui y était remisé depuis un an et s’entraîna au son d’une musique militaire. Mais il avait de la difficulté parce que la cadence était rapide et qu’il n’était pas en forme. Le troisième jour, un petit miracle se produisit. Ayant mis une cassette de puisque nouvel âge qui ralentissait sa cadence et lui semblait plus apaisante, il se prit à fredonner doucement. Au bout de cinq minutes, il se rendit compte que tout son corps avait commencé à se détendre.

Bernard se souvint de mon livre The Roar of Silence et continua de fredonner pendant cinq minutes. Il trouvait agréable de combiner chant et exercice, et les sons le distrayaient des efforts qu’il devait déployer. « J’avais glissé dans l’état d’euphorie du coureur sans l’extrême épuisement qui accompagne généralement cet état, commenta Bernard. A la fin de ma séance d’exercice, je flottais sur un nuage et, ce qui est étonnant, cette sensation était toujours présente trois heures plus tard »

Deux jours plus tard, il reprit ses exercices, mais cette fois, il écouta 10 minutes de musique militaire puis fredonna doucement sur une oeuvre ressemblant à une berceuse. Il obtint le même résultat. Trois jours plus tard, il recommença. (…) Il comprit qu’il pouvait modifier la chimie de son cerveau à son gré et relâcher la frustration accumulée sans l’intellectualiser. Chaque fois qu’il faisait ses exercices et fredonnait, sa peur obsessive cédait la place à une journée remplie d’optimisme. (…)

Don Campbell, « L’effet Mozart, les bienfaits de la musique sur le corps et l’esprit. »

Une CLÉ DE LA CONFIANCE EN SOILE MOUVEMENT ET LE SON

Le mouvement de la pensée, du corps et de l’émotion, en combinaison avec le son et les vibrations créatrices engendrent un nouvel état favorable à l’épanouissement…   en toute confiance.


Voyage sonore, balade musicale

Bons voyages sonores :

Les 6 sons de guérisons issus du Tao

Le chant des voyelles

Solfège sacré, fréquences de guérisons

ASMR, plaisir intense créé par les sons

(Visited 307 times, 1 visits today)